I. Pour commencer :

Règlement
Histoire
Races
Factions
Maps
Bestiaire
Les religions

II. Aides :

FAQ et aides

III. Se lancer :

Fiche TYPE
Remplir son profil
NB : N'est nécessaire de remplir que les informations dont le libellé est en bleu, le reste n’apparaîtra nul part.

IV. Pour approfondir :

Les Métiers
Le leveling / demande d'xp
Règence des royaumes
Lancer les dés

Top-sites123
Votez toutes les deux heures ! ;)
Guide



 

 :: Mémoires :: Souvenirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Une mince affaire
avatar
Emploi : Dirigeant
Pièces d'or : 201
Messages : 49
Aleronn Kei
Maître du Jeu



Dim 19 Aoû - 3:44
Voir le profil de l'utilisateur

Depuis qu’il était au service d’Eleanor, Aleronn avait eu l’occasion de participer à bon nombres de missions en tout genre : protection, recherche de personne, d’informations ou bien même des assassinats, même si ceux-là restaient sous silence. Pourtant, bien que tout ça, pour lui, reste une expérience bonne à prendre, ce qu’il l’intéressait vraiment, c’était de se faire un nom dans le monde politique. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle il suivait Eleanor en attendant d’avoir vaincu le dragon.

Malheureusement pour lui, la place qu’il se faisait auprès d’Eleanor ne plaisait pas à tous et quand bien même l’on connaissait vaguement les raisons pour lesquelles il avait monté si vite la hiérarchie, cela n’empêchait pas certains d’engager des assassins.

Un soir, alors qu’il faisait la route du palais de Foterier jusqu’à sa résidence en ville, il sentit comme une présence agressive. Sans se retourner afin de ne laisser croire à son suiveur qu’il était repéré, il tenta d’observer les alentours. Il continua ainsi sur plusieurs mètres sans ne jamais rien trouver. Il crut devenir fou, malgré toutes ces années de pratique, il n’était pas en mesure de déterminer si un homme le suivait effectivement ?

Reprenant son calme, Aleronn analysa la situation. Il arrivait non loin de chez lui, s’il devait essuyer une attaque le moment le plus opportun à présent serait celui où il insérerait la clé dans sa porte. L’assaillant penserait alors se servir de précieuses secondes d’innatention pour se jeter sur lui. Ce qu’il restait à savoir désormais, c’était ce que savait cet homme de lui. Connaissait-il ses talents ou faisait-il parti de ceux qui le sous-estimait. Vu la prudence avec laquelle l’homme se déplaçait, le rendant comme invisible aux yeux pourtant expérimenté d’Aleronn, il en conclut qu’il avait probablement était un minimum mis au courant.

Aleronn arriva devant sa porte et, tout en faisant mine de chercher sa clé, laissa lentement glisser ses lames hors de ses manches et ça n’y manqua pas. Un claquement de métal résonna alors qu’il parait de sa lame une autre qui lui était projetée dessus. Ce n’était vraiment pas passé loin cette fois. Jetant un coup d’œil aux environs, il ne vit toujours rien. Rien, hormis des ombres dans la nuit.

C’est à cet instant que cela fit tilt dans son esprit. Un assassin manipulateur des ombres. Les pires d’entre tous, ceux-là pouvaient se mouvoir comme si la nuit leurs appartenait. Ce qui expliquait qu’il n’avait pas su le repérer plus tôt. Et la dague de jet lancé d’une position éloigné indiquait que l’agresseur savait à qui il avait affaire, il ne tenterait pas de se dévoiler sans être sûr de lui.

Ces pensées traversèrent son esprit alors qu’il courait se réfugier dans la ruelle voisine, esquivant de justesse une deuxième lame. Cette fois-ci, il avait pu voir la direction de la lame. Sa seule chance était de deviner la position de l’assassin en fonction de ses lancés. Il continua donc à courir, non pas de manière à le semer, mais de façon à pouvoir toujours garder un œil sur ce qui l’entourait. Mais rien n’y faisait. Dans des rues si larges, l’assassin était maître.

Il profita alors d’un détour au coin d’une rue pour tenter le tout pour le tout et se faufiler dans une impasse très étroite. Fort heureusement, il avait une bonne connaissance des rues de son quartier. Alors qu’il se faufilait dans cette impasse, il se servit des murs inégaux pour s’élever et se caler en hauteur, entre les deux murs.
L’assassin eut à peine le temps de comprendre le piège qu’Aleronn s’était laisser tomber derrière lui, son arme magique sur le crâne de l’homme. L’homme leva les mains au niveau de sa tête, signalant ainsi son abandon.
"Je ne suis pas assez payé pour y laisser la vie, vois-tu ?"
"Ta vie m’est égal, qui t’as envoyé ?"
"Si je te le dis, me laisseras-tu la vie sauve ?"
"Je demanderai à ce que ta sentence soit clémente lorsque tu passeras devant la reine pour témoigner de tes faits."
"Ta reine, parlons-en, sais-tu combien de ses soit disants alliés attendent le moment propice pour l’envoyer six pieds sous terre ?"
Il lâcha un léger rire et surenchérit "Tu ne me tuera pas, je possède des informations qui te sont bien trop essentielles. Laisse-moi plutôt te proposer un marcher. Retrouve-moi et je t’en dirai plus"
Dans un nouveau rictus, des ombres vinrent envelopper l’assassin et l’emporter.

Aleronn rangea son arme dans un soupir. S’il en parlait à Eleanor, elle allait encore l’envoyer faire des recherches sur cet homme et le réseau dont il parlait, mais ne prendrait pas au sérieux ses paroles sans fait avéré, surtout s’il s’agissait de ses proches. En s’allongeant dans son lit, il réfléchit à la meilleure manière de s’y prendre pour régler cette histoire et finit par s’endormir au bout de quelques heures.

Le lendemain, matin, alors qu’il se présenta à Eleanor comme à l’accoutumé pour recevoir d’éventuels ordres de mission ou tout simplement de l’assister, il ne put s’empêcher de porter un regard minutieux sur chacune des personnes présente dans la salle du trône. Jaugeant le potentiel traître dans les rangs. Eleanor s’interrompit et reprit Aleronn "Vous avez l’air ailleurs Aleronn." Même si la phrase semblait légère, le ton sur laquelle elle fut prononcée lui fit clairement comprendre qu’elle ne tolérerait pas ça plus longtemps et écouta donc ce qu’elle avait à lui dire, avant de finalement lui demander la raison de son air rêveur plutôt inhabituel.

Il s’excusa et prétendit que ce n’était rien. Plus important, personne n’avait eu l'air surpris ou contrarié de le voir rentré, le commanditaire avait donc était prévenu. De ce qu’il avait pu comprendre de l’assassin, il ne lui avait pas paru très consciencieux. Aleronn l’imaginait mal revenir voir le payeur pour lui annoncer que sa mission avait été un échec, plutôt que de tout simplement disparaître avec l’argent.

Les regards haineux qu’il recevait n’étaient en rien différents de ceux reçus les jours et les mois auparavant donc à ce niveau-là rien n’avait changé. Mais alors qui ?
D’après ce que lui avait dit l’assassin, la personne qui l’avait engagé l’avait probablement fait car Aleronn le gênait. Ses capacités l’empêchant d’atteindre Eleanor de manière sûre, il avait voulu le réduire au silence avant de s’en prendre à elle.
Mais la question restait en suspens.
Une mince affaire, à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Grandement aidé par le css de crushcrushcrush.actifforum.com
© phpBB | Contact | Signaler un abus