I. Pour commencer :

Règlement
Histoire
Races
Factions
Maps
Bestiaire
Les religions

II. Aides :

FAQ et aides

III. Se lancer :

Fiche TYPE
Remplir son profil
NB : N'est nécessaire de remplir que les informations dont le libellé est en bleu, le reste n’apparaîtra nul part.

IV. Pour approfondir :

Les Métiers
Le leveling / demande d'xp
Règence des royaumes
Lancer les dés

Top-sites123
Votez toutes les deux heures ! ;)
Guide



 

 :: Avant le rôle play :: Fiches personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Lysanne Fëa] Le Lys peut vous enchanter comme il peut vous empoisonner
avatar
Emploi : Mercenaire
Pièces d'or : 88
Messages : 5
Lysanne Fëa
Maître du Jeu



Lun 27 Aoû - 23:21
Voir le profil de l'utilisateur
Lysanne Fëa
Surnom : La jeune demoiselle est plutôt discrète, elle ne dévoile pas souvent son prénom, se faisant alors nommer sobrement Lys. Vous pouvez aussi l'avoir croisée sous le pseudonyme La Renarde Rousse qui lui est donné par ses collègues mercenaires. Cependant, ce petit bout de femme n'a pas de surnom à proprement parler : ne tissant aucun lien à cause de la vie qu'elle mène, elle n'a aucun proche pour l'asticoter avec une appellation
affectueuse.

Âge : Cette petite au nom si doux rappelant une fleur bien connue de tous n'est pas si âgée que son expérience et ses cicatrices laissent à penser. C'est ainsi que Lysanne arbore vingt années de survie.

Sexe : Aussi farouche qu'un renard, aussi douce qu'une renarde, Lysanne reste une femelle combative.

Race : Vous pouvez le deviner à ses oreilles, sa queue et aussi grâce à ses autres attributs de renard : la jeune femme est une Mêta-Humaine, née d'un père loup et d'une mère bâtarde (humaine du côté de son père mais renarde du côté maternel).

Métier : Ayant dû apprendre à survivre seule, Lysanne s'est automatiquement tourné vers l'humble métier de mercenaire. Elle a pour habitude de travailler en solitaire, mais ne crache pas l'aide de ses collègues si besoin est.

Faction : Travaillant légalement, et surtout aux services des autres, la renarde se reconnaît bien plus dans la faction Elric que dans sa concurrente de l'ombre.

Armes : Lysanne n'est pas une combattante au corps à corps ; elle pourrait se débrouiller durant quelques instants, mais se ferait très vite vaincre. C'est ainsi qu'elle manie les armes blanches, avec une préférence pour l'épée et les dagues. Elle sait aussi mordre avec ses canines et elle peut très bien vous griffer plutôt profondément, si vous l'énervez un peu trop. Cependant, jamais elle ne touchera à une arme à feu.

Avatar : Lysanne se glisse sous la peau de Kai Z’reyi de l'artiste Vu Nguyen, trouvé sur ArtStation.
Nuances de Lysanne

Notre sujet ici présent est Lysanne Fëa, demoiselle mi-renarde, mi-humaine, peut-être même plus. Tout d’abord, à première vue, elle paraît froide, lointaine et sèche. Il dégage de cette jeune demoiselle une aura de solitude, comme si cela lui plaisait d’être coupée de tous. Vous voyez, elle ressemble à un meuble devant lequel on pourrait passer une infinité de fois sans le voir pour autant. Ainsi, sa nature quelque peu invisible, passe-partout même, lui octroie une bonne discrétion. Ainsi, cela lui permet de se fondre dans la masse, dans les foules, et surtout d’observer ceux qui l’entourent. Sa discrétion naturelle n’est pas son seul atout. De plus, si nous continuons à creuser, nous nous rendons compte que la jeune femme n’est peut-être pas aussi froide que prévu. Elle le laisse penser, mais si on apprend à la connaître, nous découvrons simplement une grande sensibilité, mais aussi une peur immense. Ainsi, après une troisième observation, nous nous rendons compte que Lysanne n’est pas forcément une guerrière sans cœur, étant assez froussarde, éprouvant de la peur à partir de quasiment tout. Nous ne pouvons pas dire qu’elle est une lâche, elle n’est simplement jamais sûre d’elle-même, doutant de tout son être, mais aussi des autres. C’est ainsi, qu’en étudiant plus profondément le problème, que nous nous rendons compte qu’elle est une personne blessée, et que ses blessures n’ont jamais vraiment cicatrisés. La renarde ne fait pas confiance facilement, elle est très ardue à comprendre. Elle se méfie de tout, peut-être même qu’elle est un peu paranoïaque sur les bords. Nous pouvons alors dire que son apparence froide et dure n’est qu’un moyen de protection contre tout ce qui l’entoure. Instinctivement, elle se plonge dans une bulle, une bulle solide que personne n’a encore réussi à faire éclater.

Cela dit, le personnage ne se définit pas que par ces côtés-là. Nous pouvons remarquer en elle une forte détermination, malgré ses terreurs constantes. Elle ne laisse jamais rien ni personne tomber, quitte à se blesser ou bien pire. Elle est plutôt empathique ; même si elle ne le montre pas, elle se souci réellement des personnes qui l’entoure. Sa froideur cache une âme plutôt charitable et hypersensible ; le point précédent nous amène automatiquement à celui-ci : Lysanne est une personne susceptible, qui prend tout pour elle, croyant que le monde est toujours en train d’essayer de la blesser. Elle est ainsi très méfiante, parfois même sans raison. Si elle s’attache à quelqu’un, elle peut devenir beaucoup trop collante, voire parfois même très jalouse. Mais il ne faut pas confondre ce comportement avec de la méchanceté : Lys a beau parfois avoir un comportement de cochon, elle ne ferait jamais quelque chose de fondamentalement mauvais d’elle-même. Vous savez, finalement, on peut dire qu’elle est plutôt idéaliste et très rêveuse, cette petite. Elle essaye de toujours voir le bon côté des choses, de tirer du positif dans chacune de ses expériences, déceptions ou souffrances. Elle ne se laisse jamais abattre, et surtout, elle ne montre aucunement ce qu’elle nomme « ses mauvais sentiments ». Elle garde la tête haute quoiqu’il arrive, et ne dévoile à personne ses émotions et ses sentiments lorsqu’ils sont négatifs d’après elle. Lorsqu’elle se sent mal, elle fuit, tout simplement. Elle part se régénérer, reprendre son souffle. Elle ne comprend pas que certains pourraient l’aider à aller mieux.

Après quelques réflexions, nous pouvons affirmer que ce comportement plutôt fuyard a été construit au fil du temps, après un passé douloureux et solitaire. Lysanne s’interdit de s’attacher à quiconque, elle ne se le permet pas. Elle ne souhaite pas être blessée, qu’elle dit, lorsque cette personne l’abandonnera. Elle voit toujours à travers les autres des façons qu’ils pourraient utiliser pour pouvoir lui faire du mal. Bien sûr, elle sait voir les qualités, mais elle reste toujours sur ses gardes, se méfiant de tout le monde, considérant toute personne comme un étranger, même si elle la connaît depuis quelque temps. Pour elle, on ne connaît jamais réellement quelqu’un. Elle préfère ainsi se protéger, s’isoler, plutôt que de souffrir à nouveau.

Certains disent que Lysanne tient ce comportement de sa nature de renarde, ce qui est peut-être le cas, cette race étant connue pour être plutôt prudente et même peureuse. Ceci dit, la jeune femme ne trahira jamais quelqu’un dans le besoin.

Malgré tout, elle reste une personne assoiffée d’aventures, et surtout n’hésite pas à baisser la tête la première dans un combat, ce qui n’est souvent pas très judicieux. Elle n’est pas très douée pour les stratégies, et surtout n’aime pas que l’on lui donne des ordres. Elle reste très indépendante et autonome, même si parfois elle accepte l’aide de ses camarades ou d’autres individus.
Ce côté, assez désordonné de sa personne, l’amène souvent dans des situations étranges ou même particulièrement dangereuses. Cette témérité se traduit dans la vie de tous les jours comme une hyperactivité : elle doit toujours s’occuper, la plupart du temps en silence, gardant sa bulle de froideur. Cependant, elle éclate d’elle-même cette protection lorsqu’elle s’adonne à ses passions telles que la collection d’objets insolites ou encore lorsqu’elle s’occupe de Sönyl. Lysanne a des goûts bizarres, aime les petites choses de la vie, mais surtout reste une personne sincère malgré sa carapace trop solide. D’ailleurs, malgré son apparence froide et déprimée, elle reste toujours partante pour une nouvelle aventure, ne refusant aucune de ses quêtes.

Inspection en cours

Dotée d’une queue touffue et d’oreilles aussi poilue, Lysanne est un beau mélange d’être humain et de renard. Son physique quelque peu mature lui donne un air de femelle rebelle, dangereuse. Elle mesure un petit mètre soixante, sans compter ses grandes oreilles. Ces dernières sont plutôt rousses, et leur poil est très doux. Descendez plus bas et vous pourrez arpenter une chevelure sauvage, mélangeant un brun foncé naturel avec une couleur rouge profond, presque sanguine.
La jeune demoiselle arbore aussi un visage plutôt allongé et affiné par une pâleur pointillée d’une douce rougeur naturelle. Ses grands yeux bleus lui donnent un regard naïf, émerveillé.

Son visage, bien conservé malgré ses aventures, ne reflète pas les épreuves de la vie. Cependant, son torse, sa poitrine, ou encore son dos, regorgent de cicatrises en tout genre. Sa condition physique lui apporte une corpulence normale, mise en valeur par des formes féminines ni trop négligées, ni trop exagérées. Regardez de plus près ses membres, et vous pourrez observer des doigts courts aux griffes de renard acérés.

La jeune femme s’habille toujours de façon discrète, pour se fondre dans les masses et passer inaperçue durant ses quêtes. Elle porte néanmoins des vêtements en cuir, pouvant la protéger de quelques coups, mais ne contrant pas de longues lames bien aiguisées. À ses pieds, vous pourrez trouver des bottes de voyage très confortables pour de longues marches sur des terrains périlleux. Elle ne cache jamais ses attributs de renard, elle en est très fière. Ainsi, elle laisse toujours dépasser sa longue queue et ses grandes oreilles. Ses griffes sont bien entretenues, même si elle ne s’en sert pas beaucoup, contrairement à ses canines qui pourraient déchiqueter votre cou en quelques secondes seulement.
Lysanne est dotée d’une grande endurance physique, elle peut courir durant de longs instants ou encore grimper à de hautes altitudes ; cependant, elle ne sait pas nager. La jeune demoiselle n’est pas vraiment adepte de ces longues étendues d’eau où l’on peut mourir en une seule seconde d’inattention.

La combattante porte son épée à sa taille, bien attachée et rangée dans un fourreau en cuir dur et solide. Elle entretient son arme tous les jours, l’aiguisant et vérifiant sa condition. Elle cache ses dagues dans sa sacoche portée elle aussi à sa ceinture. Elle prend très grand soin de ses armes, leur portant un grand intérêt ; en même temps, elles protègent sa vie. Ce petit sac cache aussi quelques bandages de secours, et une petite réserve d’herbes médicinales. Sinon, toutes ses affaires pour voyager se trouvent dans un sac usé en vieux cuir, qu’elle amène avec elle lors de ses longs voyages, ou qu’elle laisse dans sa chambre à la taverne d’Aubrée, dans la capitale d’Atelahan.

Vingt années d'histoire

Lysanne n’a jamais vraiment connu ses parents. Lorsqu’elle était très jeune, ils partaient toujours en mission, en tant que mercenaires à la solde du clan Elric. Elle était fière d’eux, cela est sûr, mais ils lui manquaient horriblement. La petite fille se sentait tristement seule, pleurant sans cesse jusqu’au retour de ses géniteurs. Ils ne revenaient que le temps d’un soir. Ainsi, Lys a, on peut le dire, été élevée dans une taverne, la Taverne d’Aubrey. Alors, elle liait des liens puissants avec cette femme qui agissait comme une mère. Elle restait sage, la grande dame lui faisant tout de même un peu peur. Ses parents rentraient de moins en moins, acceptant des quêtes toujours plus lointaines et longues. Ils faisaient passer des nouvelles par missives, mais même ces dernières se faisaient rares au cours des ans.

Vivre dès sa naissance dans un monde rempli d’armes et de combats a vite embrigadée la jeune demoiselle. C’est ainsi que cette mi-femme mi-renarde apprit le maniement de diverses armes blanches. Ce n’est seulement que lorsqu’elle se trouva âgée de quatorze ans que ses parents disparurent totalement. Elle ne reçu plus jamais de leurs nouvelles, personne ne savait où ils se trouvaient. Certains disaient qu’ils s’étaient enfuis, abandonnant leur petite fille, d’autres supposaient qu’ils avaient été dévorés par un monstre sanguinaire.

Cependant, la petite ne s’en découragea pas pour autant. Elle croyait qu’ils étaient toujours en vie, et elle continua ses apprentissages, dans l’espoir de pouvoir les retrouver un beau jour. Seulement, ce n’était pas son seul souhait ; elle n’avait jamais réellement entretenus de liens avec ses parents, alors elle n’en fut pas si triste. Elle rêvait simplement de voyages, de découvertes, et surtout d’action.

Au cours du temps, elle finissait tout de même par devenir morose, n’ayant aucun réel but dans la vie. Elle finissait ses journées à boire à la taverne et à se battre contre les clients ivres morts. Durant cette période un peu sombre de sa vie, elle aimait aussi faire glisser ses lames sur son corps. Elle trouvait du réconfort à souffrir. Elle se disait ainsi qu’elle ne perdait pas forcément son temps. Mais quoiqu’il en soit, la femme qui l’a élevée, Aubrey, n’était pas de cet avis. C’est ainsi qu’elle l’a força à se reprendre en main. Elle l’encouragea à commencer des missions en tant que mercenaire solitaire. Lysanne commença alors par de petites missions, tombant vite dans la dépendance de l’action et de l’aventure. Elle continua ainsi quelques années, sans pour autant travailler directement sous les ordres de la reine comme ses parents le faisaient. Elle restait indépendante, même si parfois elle acceptait l’aide de certains compagnons.

C’est d’ailleurs au cours d’une de ces quêtes qu’elle rencontra une petite boule de poil qui l’accompagne dorénavant de partout. Elle l’avait découvert, blessé et au point de mourir au cours d’une de ses missions. Elle ne comptait pas vraiment le garder, mais après l’avoir remit sur pieds, la bestiole s’était tellement attachée à elle, et vice-versa. Ainsi, cette petite bête en question se trouve être une sorte de petit écureuil volant, mais en un tout petit peu plus petit. Sönyl, comme elle avait nommé ce petit être, était un mâle au pelage si blanc et doux. Cependant, à l’instar d’un familier, il ne lui servait pas au cours des combats et préférait le laisser à l’abri d’un violent coup. Il lui servait d’animal de compagnie, voire de petite mascotte à câliner.

Qui se cache sous la fourrure ?

Prénom : Nemira
Âge : Quelques années
Hobbies : Zieuter
Rythme de connexion et raisons : Pour l'instant tous les jours (parce que aucune vie) mais à la rentrée, je sais pas (parce que fac)
Que pensez vous du forum : Bien sympathique !
Points positif/négatifs : Intéressant et trame évolutive donc beaucoup de possibilités !
Une suggestion : Faut faire de la pub~
Comment nous avez-vous connu : Le fondateur m'a kidnappé (ou pas en fait)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
Grandement aidé par le css de crushcrushcrush.actifforum.com
© phpBB | Contact | Signaler un abus